Accueil » Garmin Varia – le feu intelligent

Garmin Varia – le feu intelligent

Je pratique le vélotaf en moyenne 1 fois par semaine, en plus de mes sorties sportives. A l’approche de l’automne et de l’hiver, les jours devenant de plus en plus courts, il m’arrive régulièrement d’emprunter des routes nationales et parfois de sentir le danger de la route. 

Je suis équipé d’éclairage à l’avant (je t’en parle déjà ici), à l’arrière et d’un maximum d’équipement fluo. 
En parcourant différents groupes de cyclistes j’ai lu qu’il existait un système de radar intégré au feu arrière. 

Garmin m’a envoyé un exemplaire du Varia RTL 515 pour que je puisse le tester sur plusieurs semaines.

Varia

La marque Américaine a sorti le premier modèle de radar en 2015, le RTL 500 et la dernière mise à jour datait de 2018. Cette version 2020 ajoute plusieurs nouveautés, ainsi qu’une meilleure autonomie.

RTL 515

C’est un feu arrière doté d’un radar. Il va détecter les voitures qui arrivent derrière toi et t’avertir. Il va également ajuster l’intensité lumineuse du feu. 

Il va repérer un véhicule jusqu’à 140m et émettra alors une alerte sonore et visuelle. Il adaptera également l’intensité lumineuse du feu pour être vu par le véhicule. 

Le packaging est proposé avec différents adaptateurs qui pourront ajuster le feu à la tige de selle (aéro ou classique) et son diamètre. 

Il s’installe très facilement… Si tu as déjà monté un feu arrière sur ton vélo, rien de compliqué.

Un feu arrière

Le feu arrière est visible jusqu’à 1,6 km avec un angle de vision à 220°. Il se fixera sur la tige de selle. Un élément important pour que le radar puisse fonctionner est qu’il doit être installé perpendiculairement à la route. Sans cela, le radar ne pourra repérer un véhicule. 

4 modes lumineux sont proposés : 

  • Lumière fixe de 20 lumens – autonomie : 6h00
  • Mode fixe de nuit de 29 lumens – autonomie : 6h00
  • Mode peloton fixe de 8 lumens – autonomie : 8h00
  • Mode flash jour de 65 lumens – autonomie : 16h00

 

Il est résistant IPX7, ce qui veut dire qu’il peut supporter une immersion accidentelle dans un mètre d’eau pendant 30 minutes.

Un radar

Le système permet d’avertir le cycliste ainsi que l’automobiliste d’un éventuel danger. 

Le cycliste

Il sera possible de coupler le RTL 515 avec un compteur ou une montre Garmin ou Wahoo, une app’ dédiée ou encore un moniteur spécifique. 

Sur certains GPS Garmin il sera même possible de changer le mode du feu directement dans les menus, sans devoir toucher à celui-ci. 

Visuellement le véhicule sera représenté sur l’écran et le voyant changera de couleur au fur et à mesure qu’il s’approche : vert, orange et rouge. 

Le radar pourra également émettre une alerte sonore, je t’en parlerai plus bas.

L'automobiliste

Plus il s’approchera du vélo, plus l’intensité lumineuse augmentera et si je suis en mode flash, ceux-ci clignoteront plus rapidement. Le conducteur sera directement averti de ma présence et cette alerte visuelle lui permettra de ne pas me louper de vue.

Sur la route

Dès que je prends le vélo pour emprunter des routes fréquentées, je monte un feu arrière, j’ai donc pu tester le RTL 515 sur quelques sorties. 

Difficile de donner le ressenti des automobilistes qui m’ont dépassé, m’ont-ils mieux vu avec le système Garmin ? Aucune idée.

De mon côté, j’ai utilisé l’application Garmin Varia sur mon téléphone, couplée avec mes AirPods. Le radar donne en effet une bonne information sur l’approche d’un véhicule. Le plus surprenant est l’avertisseur sonore. 

Dès qu’un véhicule approche, un son retentit. Lorsque la zone est dégagée, un son différent est émis à son tour. J’ai mis un peu de temps à bien comprendre la différence et surtout à m’habituer.

C’est néanmoins très pratique, je ne suis plus surpris par l’arrivée d’un véhicule. Je suis également averti dès que la zone est libre. Grâce à l’application je peux connaître la distance entre le véhicule et moi et je peux donc anticiper.

Ce système m’a clairement mis en confiance sur les grandes routes et autres nationales. Je n’ai pas eu de problème d’autonomie durant mes tests. D’autant plus que j’utilise souvent mon feu arrière en mode flash, 16h d’autonomie me semble déjà très suffisant.

L’application fait le boulot, de manière simple. Une barre de progression sur un fond noir. Le véhicule est représenté sur l’écran. Elle change de couleur lorsqu’un véhicule s’approche… C’est simple, efficace, si on en veut plus, il faut alors prendre un GPS.

Après quelques semaines

Proposé à 199€ sur le site de Garmin (on peut le trouver à 150€ ailleurs) c’est un certain budget pour un feu arrière. 

Pour moi, cela va dépendre de ta pratique du vélo. Si tu fais beaucoup de route, des milliers de km par an ou si tu pratiques principalement sur chemins ou bois avec peu de route. Pour la pratique sur route, ce système peut être considéré comme un équipement, un accessoire de sécurité parmi les autres.

Ce que je trouve rassurant, c’est le fait que le véhicule est averti de notre présence par la modification de l’intensité et les flashs. Nous, en tant que cycliste, on est prévenus, avertis de l’arrivée d’un véhicule et d’un potentiel danger. Ce système permet d’avoir des yeux dans le dos, et encore plus la nuit. 

Petit bémol, lié à son fonctionnement. J’ai voulu l’utiliser durant la Belgian Friends Devide, mais c’est impossible de l’utiliser avec une sacoche de selle. Ma sacoche empêche le fonctionnement du radar et si il est trop bas c’est la roue qui gène celui-ci. Il faut donc un arrière dégagé pour laisser le signal détecter un véhicule. 

Garmin propose également un module avec uniquement le radar, appelé le RVR 315. Entre nous, je ne vois pas trop la plus value par rapport au système avec le feu.

Et toi ? que penses-tu de ce système ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *